Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les planèzes cantaliennes et en particulier celle de Trizac sont envahies par les campagnols terrestres (rats taupiers). Avec cette espèce, les phases de pullulations sont inévitables mais il existe des auxiliaires naturels.

"Pour une lutte efficace contre campagnols terrestres et campagnols des champs, il est primordial de mettre en place les moyens de lutte indirecte comme la sauvegarde des habitats des prédateurs naturels. Cela passe par l’installation de perchoirs et nichoirs à rapaces ainsi que la sauvegarde ou la mise en place des infrastructures agro-écologiques que sont les arbres, haies, arbres morts, tas de pierre. Les arbres jouent le rôle de perchoirs pour les rapaces tandis que les haies permettent aux belettes, hermines, fouines et renards de trouver une nourriture variée et servent d’abri. En milieux bocagers, l’amplitude des phénomènes biologiques est moins importante que dans les openfields grâce à la structuration complexe des éléments présents et aux interactions biologiques fortes. La propagation des pullulations de campagnols est ainsi freinée par la présence d’éléments bocagers (Foltête et al., 2005).

Les haies ont une multitude de rôle : lutte contre les campagnols, auxiliaires des cultures, brise-vent, abri pour les vaches, augmentation des rendements en lait, en viande, en culture, lutte contre l’érosion, piège à nitrates, piège à pesticides, biodiversité, limite le gel, valorisation possible en copeaux de bois. C'est un élément essentiel de l’espace agricole qu’il est temps de reconsidérer."

Source : http://www.haute-marne.chambagri.fr/kit/productions-vegetales/ravageurs/campagnols-2.html

La visite d'un ami précieux
Tag(s) : #Ruralité

Partager cet article