Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Si vous décidez de séjourner aux Amandies, il y a de grandes chances pour que vous fassiez connaissance avec les chats de la maison. Ce sont trois jeunes, sortis à l'automne de dessous le tas de foin dans le hangar, la descendance d'une belle chatte tigrée un peu sauvage qui nous rend visite de temps en temps depuis que nous nous sommes installés au Vaulmier.

 

A tout seigneur tout honneur : voici Médef le plus gros de la portée. C'est le plus câlin, le plus séducteur et pour qui rien n'est assez confortable.

Cégété, Médef et Lécolo, les chats de la maison

Le suivant c'est Cégété. C'est aussi un garçon moustachu. Son cas est simple, il braille tout le temps : Pour rentrer, pour sortir, parce qu'il n'y a plus de boulettes ou pas assez de lait. Avec lui, on est sur que la gent féline est bien défendue. Il passe aussi son temps à se bagarrer avec le Médef et parfois il sort ses griffes !

Cégété, Médef et Lécolo, les chats de la maison

Ceci est une image rare de Lécolo, presque un scoop. Habituellement, il ou elle est sauvage, vit dehors et ne se laisse pas caresser dans le sens du poil. Poil qu'elle a fort long ma foi.  Elle ne rentre à l'intérieur que pour manger et a toujours peur que le ciel lui tombe sur la tête. Cependant avec l'age, le confort moderne semble lui paraître moins artificiel et plus désirable.

Cégété, Médef et Lécolo, les chats de la maison

Si Cégété regarde vers l'avenir sans crainte, on voit bien que Lécolo n'a pas bien l'air rassurée par le futur qu'elle entrevoit !

Cégété, Médef et Lécolo, les chats de la maison
Tag(s) : #Actualités 2017, #Faune

Partager cet article