Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

A chaque fois que je viens de Bort les Orgues et que je m'apprête à m'engager dans la petite route sinueuse qui remonte la vallée du Mars dans sa partie étroite, je suis frappée par la majesté de ces étranges tabliers métalliques posés sur leurs piles de granite qui surplombent la Sumène de près de 50 m. J'aurais aimé voir passer les trains, mais, contrariant mes espoirs, nul autorail, nulle locomotive ne les franchira plus jamais. Alors, j'ai voulu en savoir un peu plus sur l'histoire de cette ligne de chemin de fer aujourd'hui abandonnée.

Dès 1853, Pierre Magne, alors ministre des travaux publics de Louis Napoléon Bonaparte, a envisagé la création d'une ligne de chemin de fer reliant Eygurande à Aurillac, via Bort-les-Orgues et Mauriac. La première partie de la ligne, Eygurande-Largnac s’achève et est mise en service fin 1882. On l’appellera « la ligne du charbon » car elle dessert les mines de Champagnac.

En 1885 commence le chantier de la section Miécaze Mauriac qui sera ouverte en 1891. La partie la plus difficile à réaliser sera le tronçon d'un peu plus de 20 kilomètres entre Largnac et Mauriac. Le parcours, sinueux, va donner du fil à retordre mais laissera des ouvrages exceptionnels. C'est ce dernier tronçon qui enjambe la Sumène puis le Mars par deux  grands viaducs. Il n'est achevé qu'en 1893.

De Paris à Aurillac via Bourges, la ligne dite des "Auvergnats de Paris" était en service !

Les deux franchissements sont des ouvrages au tablier métallique de type pont-cage posé sur des piles de blocs de granite maçonnées. Ce sont les fonderies et ateliers de construction de Fourchambault dans la Nièvre qui les réalisent sous la direction des ingénieurs  Daigremont et Aubert. Le viaduc de Vendes franchit  la vallée de la Sumène  46 m au dessus du lit de la rivière en 5 travées d'une longueur totale de près de 370 m. Après avoir failli être démontés par RFF les deux viaducs sont finalement inscrits à l'inventaire des Monuments Historiques en 2006.

Le viaduc sur le Mars ne comprend que 3 travées soutenues par 2 piles.

En 1950, suite à la construction du barrage de Bort les Orgues la liaison vers Eygurande et donc vers la capitale est coupée. Bort les Orgues n'est plus relié qu'à Aurillac ou à Neussargues par Riom-es-Montagnes (liaison fermée en 1991). N'ayant plus qu'un intérêt local et un fréquentation en baisse la ligne sera abandonnée par la SNCF en 1994. La liaison ferroviaire n'aura duré que 101 ans

Actuellement, 15 km de cette ligne de part et d'autres de Ydes sont aménagés en voie verte ouverte depuis 2014. Au départ de Mauriac il est aussi possible de découvrir la voie ferrée en Vélo-Rail jusqu'à Drujeac..

 

Quelques vue du viaduc sur le Mars
Quelques vue du viaduc sur le Mars
Quelques vue du viaduc sur le Mars
Quelques vue du viaduc sur le Mars

Quelques vue du viaduc sur le Mars

A Vendes, commune de Bassignac, le viaduc au dessus de la Sumène.
A Vendes, commune de Bassignac, le viaduc au dessus de la Sumène.
A Vendes, commune de Bassignac, le viaduc au dessus de la Sumène.

A Vendes, commune de Bassignac, le viaduc au dessus de la Sumène.

Tag(s) : #Aux alentours, #Paysages, #Ruralité, #Histoire

Partager cet article